26. juillet, 2013|Marketing|7 commentaires

Article Invité rédigé par Nicolas Pène du blog éponyme NicolasPene.fr dans le cadre de l’événement Tournante Webmarketing, organisé par Cédric Vimeux du blog Virtuose Marketing.

apprendre à vendre

Vous avez un blog et vous aimeriez que vos articles soient lus 2 à 3 fois plus ? Peut-être avez-vous également un ou plusieurs produits et aimeriez convaincre encore plus de visiteurs en clients ?

Si tel est le cas, sachez qu’il est vraiment possible d’être plus percutant et surtout plus convaincant et le tout sans changer le fond de votre message.

De même, vous n’avez pas besoin de vendre du rêve ou de faire des promesses intenables (comme le font les marketeurs du côté obscur de la force) pour obtenir une plus grande fidélisation sur vos articles et, mieux encore augmenter le taux de conversion de vos produits.

Pour arriver, il existe une discipline passionnante qui vous permettra d’atteindre de grands résultats sans avoir à multiplier par 2, 3 ou 4 votre trafic. Le nom de cette discipline ?

Le copywriting !

Le copywriting ??? C’est quoi ce truc ?

En des termes simples : le copywriting est l’art d’écrire un texte qui vend.

Ok pour une page de vente, mais pour un article… quel intérêt me direz-vous ?

Et bien vous avez plus qu’intérêt à utiliser le copywriting sur vos articles si vous ne voulez pas qu’ils soient oubliés aussi vite qu’ils ont été lus… voire pire encore, totalement ignorés.

« Non, je ne sais pas de quoi parle cet article… et de toute façon ça ne m’intéresse pas ! »

Quoi de pire en effet que d’être ignoré ?

Imaginez, vous passez 4, 5 heures à écrire votre article, vous y mettez toute votre énergie, votre savoir et plus encore… vos tripes… Puis vient le moment de le publier ! Vous êtes enfin soulagé à l’idée d’en avoir fini, mais aussi impatient d’avoir les retours tant attendus de vos lecteurs et là… rien !

Les heures passent, les journées défilent et toujours aussi peu d’intérêt pour votre article. Pendant ce temps-là, à côté, le Top 10 des phrases cultes de Nabilla (probablement écrit en 15 minutes) est en train de dépasser les 1000 retweets et… tout autant de Like Facebook. Rageant, non ?

Que s’est-il donc passé, pourquoi votre superbe article est-il passé à la trappe alors que Nabilla elle, cartonne ?

L’une des premières erreurs en matière de copywriting et surtout, un point IMPORTANT à travailler, est : votre titre ! L’erreur que font bon nombre de blogueurs, marketeurs, emaileurs (et autres noms en eur) est de justement ne pas accorder suffisamment d’importance au titre.

ATTENTION : le choix de votre titre est CAPITAL ! Si personne ne porte d’intérêt pour votre titre, alors personne ne cliquera dessus.

Alors, comment écrire un bon titre ?

Déjà en arrêtant de vouloir écrire un titre expliquant de quoi va traiter votre article. Pire encore, un titre résumant votre article.

Votre titre doit accrocher, il doit être percutant ! Pour cela, il existe plusieurs façons d’écrire un titre. Sans rentrer dans le détail, voici quelques astuces clefs à piocher selon vos envies :

  • Répondre à un besoin (super important)
  • Nommer précisément la cible de l’article (je vous invite à relire le titre de cet article)
  • Écrivez certains mots en majuscule (pour apporter encore plus de poids)
  • Donnez un nom technique à votre méthode/conseil/astuce (que vous pouvez très bien inventer)
  • Suscitez la curiosité
  • Utilisez des mots bizarres
  • Parlez d’un bénéfice spécifique
  • Donnez une gratification immédiate (maintenant, dans 5 minutes, avant le journal de 20h…)
  • Utilisez des chiffres (le top 10, les 3 clés, 7 conseils)
  • Posez une question à laquelle le lecteur répondra par oui (encore une fois, relisez le titre de cet article)
  • Débutez vos titres avec des mots tel COMMENT, POURQUOI, VOICI, LES SECRETS…
  • Appuyez-vous sur l’actualité « buzz » du moment

Vous connaissez la méthode AIDA ?

Voilà, la première et capitale étape du titre est maintenant réglée. Votre lecteur a désormais cliqué sur votre titre. Le plus dur est fait… cependant, la partie n’est pas encore jouée, loin s’en faut…

Maintenant, la prochaine étape pour vous sera de garder votre lecteur jusqu’au bout et éviter qu’il s’ennuie. Comment faire ?

En créant un contenu qui colle le lecteur. Pour cela, pas besoin d’un bâton de colle UHU, mais juste de bonnes techniques. Pour être 100% honnête avec vous, c’est à ce stade que les choses se corsent et que le copywriting passe d’une simple méthode pour capter vos lecteurs à une véritable science de l’engagement.

Cependant, pour ne pas vous laisser sur votre fin, voici déjà une méthode de base, facile à appliquer, qui vous permettra déjà d’obtenir de superbes résultats (tout particulièrement sur vos pages de ventes). Cette méthode, c’est quoi ?

C’est la méthode AIDA. Si vous êtes déjà un initié du marketing, vous avez probablement déjà entendu parlé de cette méthode. Mais, l’appliquez-vous réellement ?

Bref, que vous soyez un néophite ou un initié de cette méthode, voici ce qu’est la méthode AIDA.

AIDA est tout simplement l’acronyme des termes suivants :

  • A : Attention
  • I : Intérêt
  • D : Désir
  • A : Action

L’idée c’est quoi ? Et bien d’appliquer dans l’ordre chacun de ces termes au plan de votre article (ou page de vente). Petit explicatif :

Donnez-moi un A : Attention

Commencez tout d’abord par attirer l’attention de votre lecteur. Déjà, rien que le titre (dont j’ai parlé précédemment) aura un poids majeur sur ce point.

Imaginez que vous claquez des mains à 50 centimètres de votre interlocuteur, vous allez de suite capter son attention et le sortir de ses pensées aussi profondes soient-elle. Et bien, c’est exactement l’effet que doit produire votre titre et les premières lignes de votre article (plus facile à dire qu’à faire, je sais).

Donnez-moi un I : Intérêt

Ensuite, vous devez susciter l’intérêt du lecteur. Pour vous aider sur ce point, mettez-vous à la place du lecteur et posez-vous la question suivante : « Pourquoi devrais-je lire ce p*tain d’article ? Qu’est-ce que ça va m’apporter ? » Puis… répondez apportez des réponses claires à ces questions dans votre article.

Pour aller plus loin encore, recherchez les besoins et désirs de votre lecteur puis couchez-les sur papier.

Donnez-moi un D : Désir

Le désir est une partie qui est importante surtout sur les pages de ventes.

Une fois que vous avez capté l’intérêt du lecteur, suscitez du désir pour votre produit/méthode/sujet. Pour cela, vous pouvez par exemple apporter une solution séduisante à son problème, raconter une belle histoire, le faire voyager mentalement… ou même tout cela en même temps.

Et enfin, le petit dernier, donnez-moi un A : Action

Les commerciaux appellent ce dernier point « conclure la vente », les marketeurs quant-à-eux nomment cela : « l’appel à l’action ».

Une fois arrivé au bout de votre page, que va faire votre lecteur d’après vous ?

Si vous ne faites rien, il partira. Purement et simplement. Dès lors, tout votre travail n’aura servi à rien… À moins que…

À moins que vous fassiez un appel à l’action !

Ici, pas de chichis, votre appel à l’action doit être le plus clair possible. Pour cela, une petite astuce bien efficace que je ne saurais que trop vous recommander : utilisez l’impératif !

Oui, UTILISEZ-LE, maintenant, tout suite ! 😉

Rien qu’avec cela, vous allez faire une sacré différence sur l’engagement de vos lecteurs.

Un autre point également important : évitez de multiplier les appels actions, comme par exemple : « Vous avez aimé cet article ? Alors, abonnez-vous sur Twitter/Facebook/Amstramgram, découvrez mon dernier livre, mangez des pommes, jouez au bilboquet et/ou partagez cet article. » Ça ne marchera pas !

Rappelez-vous : trop de choix tue le choix. Essayez donc tant que possible de vous limiter à un seul appel à l’action pour maximiser vos résultats.

Voilà pour ce qui est de la méthode AIDA et de vos premières armes en copywriting. Comme je vous l’ai expliqué, ce ne sont vraiment ici que les bases et je pourrais encore vous parler de ce sujet pendant des heures et des heures (je suis même un peu frustré de m’arrêter là).

Quoi qu’il en soit, je vous engage vraiment à mettre au maximum en application tous ces conseils. Rien qu’avec cela et sans forcément avoir à rentrer en détail dans l’art du copywriting, vous pourrez clairement avoir des résultats qui vous blufferont complètement.

Pour ce faire, il vous suffit juste de tester ces conseils. Essayez, vous n’avez rien à y perdre. 😉

Tiens, à ce propos, dites-moi : utilisez-vous déjà des techniques de copywriting ?
Si oui, dites-moi lesquelles en commentaire. Je serais ravis d’échanger avec vous sur ce sujet passionnant.

:-)

C’est article vous a été rédigé par Nicolas Pène, auteur, formateur et coach en développement personnel. Si cet article vous a plu et que vous souhaitez aller plus loin, alors visitez son blog : NicolasPene.fr 😉

Commentaires
  1. GREG LIFE STYLERS|10:10, 26. juillet, 2013 Répondre

    Super article encore Nicolas.
    Tu donnes de très justes conseils aux gens voulant réussir en blogging tout au long de cette tournante webmarketing.

    J’invite fortement les blogueurs voulant réussir à suivre les conseils de ceux qui vivent de leurs blogs (quelque soit la thématique ou comment ils monétisent leurs activités d’ailleurs). Vraiment. Vous apprendrez 10 fois plus vite en disséquant comment ils font, que ce soit pour les titres ou le reste 😉

    Un super complément à cet article qu’a aussi écrit Nicolas pour cet évènement :
    http://lifestylers.fr/vous-souhaitez-devenir-blogueur-pro/

    A bientôt tout le monde 😉

    • Nico Pène|15:42, 29. juillet, 2013 Répondre

      Merci Gregory pour mensionner mon autre article. J’espère que cela pourra aider un maximum de blogueurs :-)

  2. Sébastien@marketing affiliation|15:53, 26. juillet, 2013 Répondre

    Merci Nicolas et bonjour Greg,

    merci pour les conseils. Pour répondre à la question : Oui, j’utilise des techniques de copywriting.

    Il y a une technique que j’adore car, elle permet de garder l’attention eveillé tout au long d’un article (ou d’une page de vente).

    Quelle est cette technique ?

    Il s’agit simplement comme je viens de le faire, de poser une question (ou des).

    Pourquoi ?

    Simplement car une question appelle une réponse. Du coup, c’est un peu comme si on ouvrait une porte, instinctivement, on cherche comment la refermer.

    Tant que ce n’est pas fait, l’esprit reste alerte.

    Est-ce que ça marche tout le temps ?

    En fait, il y a quand même un petit secret. Il faut que les questions posées soient dignes d’intérêts. Autrement, c’est comme essayer de plonger sous l’eau avec une bouée gonflé à votre taille.

    Vous ne pourrez jamais explorer les profondeurs marines de cette façon.

    Encore merci pour les conseils.

    • Nico Pène|15:46, 29. juillet, 2013 Répondre

      Merci Sébastien, c’est effectivement une excellente technique que j’utilise aussi.

      Pourquoi ? Le savez-vous seulement ? ^_^

      Et bien, parceque, comme tu le dis si bien ça met l’esprit en alerte. De plus, dans la même idée, on renvoie la balle vers le lecteur, ce qui le « reveille » de sa lecture et le rend actif et surtout engagé.

  3. karim@emploi a domicile|18:54, 26. juillet, 2013 Répondre

    Salut Anthony, et Merci Nicolas pour cette article, le Copywriting est tout simplement le secret pour attirer des lecteurs, et ça marche non seulement dans les sites et les blogs qui proposent du contenu écris mais aussi dans ceux qui proposent d’autre types de contenus (la video les images …).
    la force du copywriting avec des accroches efficaces est sans égale et heureux sont ceux qui maîtrisent cela .
    Mes amités

    • Nico Pène|15:47, 29. juillet, 2013 Répondre

      Hello Karim,

      Oui, clairement, le copywriting est également très utile pour les vidéos. La mise en application des concepts est légèrement différente, mais le fond reste le même. :-)

  4. Youssef@confiance en soi|21:53, 2. août, 2013 Répondre

    Je pense qu’en plus de proposer un article qui répond à un besoin précis, il faut aussi être original et écrire quelque chose qui n’est pas déjà présent sur le Web, oser la nouveauté et non refaire ce qui existe déjà.

Pseudonyme:
E-mail:
Site internet:
Commentaire:
 Ajouter un commentaire 

Ce site utilise KeywordLuv. Entrer votre-prénom@Votre mot clé dans la case pseudonyme.

This Blog will give regular Commentators DoFollow Status. Implemented from IT Blögg